Vélo électrique en panne : pas de panique !

velo

Si vous avez envie d’investir dans l’achat d’un vélo électrique, sachez en premier lieu que ce type de vélo n’est pas donné. De plus, ces vélos disposent de spécificités particulières. Aussi, pensez aux éventuels problèmes qui pourraient survenir. Vous devez soit de les éviter, soit savoir les résoudre.

C’est un vélo qui coûte cher

Que devez-vous donc savoir sur ces vélos ? Que si jamais ils tombent en panne, le problème survient la plupart du temps sur des modèles de VAE dotés d’une motorisation qui se trouve dans le moyeu de la roue et de ceux dont les capteurs sont situés sur la roue arrière soit entre la manivelle et le boîtier de pédalier. Si ce genre de vélos vous intéresse, sachez qu’ils font partie de ce que l’on appelle communément d’entrée de gamme et leur prix varie entre 700 et 1 500 euros, ce qui est quand même une somme considérable. Vous pourriez bénéficier de primes à l’achat, mais il n’en reste pas moins que c’est cher payé. De plus, ne vous attendez pas à un équipement complet, haut de gamme. Côté entretien, les patins de freins doivent être révisés tous les 3 mois et l’entretien général tous les 6 mois.
Bien heureusement qu’il existe une solution beaucoup plus pratique, et plus abordable pour obtenir son propre vélo électrique. Des prestataires comme Cycloboost, proposent leur aide pour motoriser votre vélo afin d’obtenir un vélo électrique performant.

La panne la plus courante

Parmi les pannes, celle qui peut arriver le plus fréquemment, c’est que votre vélo ne dispose plus d’assistance. Comment cela ? La console s’allume comme il faut, la batterie prend la charge, mais vous avez beau pédaler, vous avez l’impression de mouliner pour ne même pas avancer. En quoi est-ce dû ? Il peut y a voir 3 causes possibles : d’abord, les capteurs de cadence sont défaillants, puis, ce peut être l’aimant qui passe devant le capteur qui n’est plus là ou s’est déplacé loin du capteur, et enfin, c’est peut-être le coupe-circuit dans l’étrier de frein qui est défectueux, du coup, le message qu’il envoie au moteur est faussé, ce qui vous prive d’assistance. La bonne nouvelle, c’est que ces pièces ne coûtent pas cher, comptez entre 5 et 25 euros et il vous faut juste une petite demi-heure pour les remplacer. D’ailleurs, le diagnostic est tout aussi facile et rapide et donc, certains réparateurs peuvent ne pas vous le facturer.

Si vous n’avez plus de jus

Vous pourriez avoir ce type de panne dans le cas où vous choisissez un modèle avec motorisation dans le moyeu ou dont la motorisation centrale est installée dans le pédalier, ce qui est l’est pour les modèles de Yamaha, Shimano, Bosch et Impulse. Là, la console ne s’allume plus, la batterie prend mal ou plus du tout la charge. Peut-être que vous devez changer la console, ce qui va vous revenir à 150 euros environ, ou juste le support de console qui ne coûte que 10 à 60 euros. Ou encore ce sont les faisceaux reliant votre batterie ou votre console au driver le problème. Ces faisceaux ne coûtent pas cher, mais leur pose, si.