Tout savoir sur le permis de conduire candidat libre

Passer son permis de conduire en candidat libre est reconnu comme une solution nettement plus économique que de s’inscrire dans une école de conduite. Il permet en effet de s’affranchir des tarifs souvent onéreux des auto-écoles mais offre également la possibilité d’apprendre à conduire seul et de passer son permis quand on veut.

Voici tout ce qu’il faut savoir concernant le permis de conduire en candidat libre.

Où s’inscrire pour passer son permis de conduire en candidat libre ?

Pour obtenir son permis de conduire candidat libre, on doit se charger soi-même de son inscription aux examens de permis. Il faut s’adresser directement à la préfecture de son domicile ou du lieu où l’on souhaite passer le permis. Il est cependant possible d’effectuer les démarches par correspondance ou par un proche.

Voici les dossiers nécessaires à l’inscription :

  • Un formulaire de « demande de permis de conduire » Cerfa n°11246*03 rempli ;
  • une pièce l’identité ;
  • 2 photographies d’identité récentes ;
  • 2 enveloppes timbrées avec nom et adresse ;
  • une photocopie de l’attestation de recensement et du certificat de participation à la journée d’appel de préparation à la défense (pour les français et âgé de 16 à 25 ans).

Une fois les dossiers complets, la préfecture remet un livret d’apprentissage au candidat. Ce livret doit être présenté aux forces de l’ordre en cas de contrôle pendant les leçons « pratiques » de conduite.

Quelles sont les conditions pour apprendre la conduite en tant que candidat libre ?

Le candidat libre n’a pas accès aux voitures spécialisés des auto-écoles ni à l’encadrement d’un moniteur. Il est donc important pour lui de se doter d’autres moyens pour réussir son apprentissage. Ainsi, il lui faudra toujours être accompagné d’un « moniteur personnel » pendant ses leçons de conduite. A savoir que le moniteur en question doit être titulaire du même permis que celui que le candidat souhaite passer, depuis au moins 5 ans et sans interruption. Le candidat libre devra également être assuré et détenteur du livret d’apprentissage, validé par la préfecture. De plus, il devra utiliser un véhicule à double commande (frein et embrayage), comportant 2 rétroviseurs intérieurs et 2 rétroviseurs latéraux ainsi qu’un panneau portant la mention « apprentissage » bien visible.