Top conseils sur l’entretien des voitures de petites cylindrées

Depuis quelques années maintenant, la plupart des grands constructeurs se sont mis aux downsizing. Ainsi, on trouve actuellement sur le marché de l’automobile, de nombreuses déclinaisons de voitures avec un moteur à 3 cylindres et même à 2 cylindres. C’est en étant suralimenté, le plus souvent grâce à l’adjonction d’un « turbo » que ces types de moteurs restent performant.
Cependant, un moteur doté d’un turbo, qui plus est, de petite cylindrée doit suivre un entretien régulier pour rester fiable dans le temps. Voici alors quelques conseils pour bien entretenir les voitures de petites cylindrées.

L’entretien d’une petite cylindrée neuve ou récente (moins de 5 ans)

Normalement, les voitures neuves ou relativement récentes sont encore sous la garantie des constructeurs. En ce qui concerne leurs entretiens, il est impératif de suivre scrupuleusement les préconisations des constructeurs. Cependant, cela n’empêche pas le fait qu’il faut adopter certains réflexes de base pour optimiser la durée de vie du moteur, aussi bien pour les petites cylindrées que les autres.

Parmi eux, il est conseillé de chauffer le moteur avant de l’utiliser. Cela permet notamment de faire circuler les huiles nécessaires à la lubrification du moteur, ainsi que de la boite de vitesse. Mais aussi, cela permet de les chauffer pour atteindre une certaine température d’utilisation optimale. C’est d’autant plus important pour un moteur à turbo, où cette pièce mécanique a besoin d’une très bonne lubrification.

L’entretien d’une voiture de petites cylindrées plus de 5 ans

Dans le cas général, c’est habituellement à partir de 5 ans que les voitures ne sont plus sous la garantie des constructeurs. Il faut cependant noter que cette garantie concerne le plus souvent les défauts de fabrication. Quoi qu’il en soit, les voitures qui ont une petite motorisation, et de surcroît suralimenté doivent être bien entretenues une fois que les cinq années sont passées. C’est également valable pour les autres types de motorisation. Il est alors conseillé de vérifier ou de remplacer certains éléments du moteur :

  • Ainsi, tous les mois ou bien deux mois selon la fréquence d’utilisation de la voiture, il faut contrôler la pression des pneus, mais aussi leurs états d’usure. Les niveaux de plusieurs liquides sont ensuite à vérifier. Il s’agit notamment du niveau d’huile, du liquide de refroidissement, de la direction assistée, et du liquide de frein.
  • Aux alentours des 10 000 kilomètres effectués (environ 8 mois), il est conseillé de faire la vidange du moteur. Par la même occasion, remplacer le filtre à huile. C’est également le moment de vérifier l’état des plaquettes de frein, quel que soit le type de motorisation. Il faut les remplacer si elles sont trop minces. Bien souvent oubliée, il est conseillé de faire contrôler la batterie.
  • À partir des 30 000 km effectués, les durites présentes dans le moteur, ainsi que l’état de la ligne d’échappement doivent être contrôlés. En effet, pour les moteurs dotés d’un turbo, ce contrôle est vital. C’est aux alentours des 60 000 kilomètres parcourus que les bougies sont à remplacer, surtout pour les moteurs à essence. Il en est de même pour le filtre à carburant et le filtre à air.
  • Généralement, c’est à partir de 5 ans d’utilisation ou bien tous les 100 000 km que le kit de distribution est à remplacer. Il est également conseillé de vérifier les éléments liés à la tenue de route de la voiture comme les amortisseurs et les différents « silent bloc » entre autres. Il faut les remplacer, si leur état d’usure est trop avancé.