Quelle réglementation pour les places de stationnement en zone bleue ?

Chaque année, près de 300 000 nouveaux véhicules sont mis en circulation en France. Alors que le parc automobile Français compte déjà près de 39 000 000 de voitures, l’aménagement de parking figure parmi les priorités. Depuis peu, les autorités compétentes partagent cette mission avec des acteurs du secteur privé. En effet, les commerçants tout comme les chefs d’entreprise peuvent créer des zones bleues de stationnement.

Quelle est la réglementation en vigueur en la matière ?

Ces espaces de stationnement sont soumis à une réglementation spécifique. Un usager ne peut pas occuper une place pendant plus d’une heure trente. Cette mesure a pour but de favoriser la rotation des véhicules et d’éviter l’engorgement total des grandes villes. Néanmoins, la municipalité peut étendre cette durée en fonction du trafic routier et de la période de l’année. Dans tous les cas, les automobilistes doivent absolument se munir d’un disque zone bleue pour profiter de ces parkings. Ces gadgets permettent à chacun d’indiquer son heure d’arrivée et ainsi de prouver leur respect de la réglementation en vigueur. Les particuliers peuvent se procurer ces accessoires en passant commande auprès d’un fournisseur sur internet. L’objet coûte moins d’une dizaine d’euros. Ce qui n’est pas cher payé pour éviter les amendes. Les plus chanceux recevront ce dispositif gratuitement. Quelques entreprises distribuent ces objets au cours de certaines opérations. Néanmoins, il y a lieu de signaler que le stationnement en zone bleue existe dans d’autres pays de l’Union européenne. Ainsi, les disques doivent répondre à certaines normes. Hormis le respect des codes couleur, les fabricants ont intérêt à proposer un dispositif simple d’emploi et facilement reconnaissable. Idéalement, il doit être muni d’une bande adhésive pour le coller au pare-brise.

Comment aménager un espace de stationnement en zone bleue ?

Ces zones bleues peuvent être créées à l’initiative d’entités privées. Néanmoins, ce projet implique le suivi méticuleux d’une procédure bien déterminée. Dans la majorité des cas, une simple déclaration suffit. Cependant, il faudra déposer une demande au préalable si l’espace doit accueillir plus d’une cinquantaine de véhicules. Le conseil municipal ou préfectoral examinera de près la requête. Les autorisations demandées seront délivrées après que les responsables aient analysé la situation juridique des terrains. Les cas de refus restent rares. Malgré tout, il faudra être méticuleux dans la réalisation des différentes procédures.

À l’accoutumée, l’aménagement de ces espaces implique la mise en place de quelques parcomètres. Néanmoins, cela serait particulièrement coûteux pour les vastes espaces ouverts. Il serait alors préférable d’offrir des disques de stationnement aux futurs usagers. Cette distribution peut devenir une opération de séduction après l’ouverture d’un nouveau magasin ou d’un showroom. Pour mener à bien ce type de projet, il suffira de contacter préalablement un fournisseur et de passer commande en prévision du jour J.