Pourquoi et comment passer le permis B ?

permis

Le permis B est indispensable pour conduire une voiture. Une des raisons poussant un individu à passer le permis est d’ordre professionnel. Le besoin de se déplacer en totale autonomie est un autre motif. Focus sur la nécessité de le passer et des conseils pratiques pour l’avoir.

L’importance du permis B pour le travailleur

En règle générale, le permis est une pièce indispensable dans le monde du travail pour de nombreuses raisons. Ainsi, afin d’évoluer professionnellement, avoir son permis de conduire est une nécessité. Selon une étude effectuée en 2016, 44% des Français non titulaires d’un permis B ont dû renoncer à un emploi faute de moyens de déplacement. D’ailleurs, à la fin d’une annonce d’emploi, il est souvent mentionné « permis B exigé ». Cependant, dans la plupart des cas, le permis n’est pas considéré comme un critère d’embauche. Il est simplement utile pour se déplacer plus facilement et rapidement en cas de déménagement du siège de l’entreprise vers un endroit possédant peu de moyens de transport.

Avoir le permis B est également le meilleur moyen de booster son CV. Effectivement, l’économie réalisée par une entreprise est considérable, notamment sur le fait de se passer d’un chauffeur. D’autre part, être titulaire d’un permis de conduire permet de monter sa propre entreprise de taxis ou d’être embauché comme chauffeur professionnel. Il existe différents véhicules pouvant être conduits grâce au permis B, comme la voiture utilitaire ou une camionnette légère pesant moins de 3,5 tonnes. Il permet aussi de conduire un camping-car, mais sous certaines conditions. Par ailleurs, de nombreux métiers requièrent la possession de ce document administratif. C’est le cas notamment des conducteurs de bus, des taxis, des ambulanciers, des chauffeurs routiers ou des commerciaux.

Avoir le permis B grâce au Compte Personnel de Formation

Le permis B peut être obtenu de diverses façons via notamment le Compte Personnel de Formation. Mais avant cela, plusieurs éléments sont à connaître à propos du CPF. Effectivement, ce dernier offre des droits à la formation aux professionnels souhaitant faire évoluer leur parcours professionnel. Les actions de formation permettent, entre autres, de faire valider les acquis. Le CFP s’adresse à tout le monde : de l’employé du secteur privé à partir de 16 ans au travailleur handicapé, en passant par le demandeur d’emploi. D’autre part, on recense aujourd’hui plus de 2000 formations disponibles, comme celles dédiées aux sapeurs-pompiers ou aux bénévoles.

Depuis sa création en 2015, plusieurs heures de formation professionnelle étaient reportées sur le CFP. Chaque individu a entre 24 et 120 heures acquises par année de travail. Le plafond est à 150 heures. Mais depuis la dernière réforme du 1er janvier 2019, le compte est désormais monétisé avec des euros. Ainsi, pour les employeurs à temps plein, il s’élève à hauteur de 500 € chaque année. Dans cette optique, il est envisageable d’obtenir le permis B à l’aide du Compte Personnel de Formation. Devenu éligible depuis mars 2017, ce dispositif est une aide non négligeable pour financer son permis de conduire. Il est donc important de rédiger une demande pour financer son permis.