Marché de l’automobile aux USA et Canada : les constructeurs restructurent leurs offres

auto

Ayant constaté la chute de leurs ventes sur le marché nord-américain entre 2012 et 2017, les constructeurs automobiles ont décidé de réduire et de restructurer leurs offres. Plus question de proposer une gamme complète de berlines, les automobilistes américains et canadiens s’intéressent davantage aux utilitaires et camions.

Place aux pick-up et aux camions

Aux États-Unis, avec une baisse annuelle des ventes atteignant 13,7 %, Ford a préféré concentrer ses efforts sur les pick-up et les camions. D’ailleurs, ces catégories de voiture représentent trois quarts de son chiffre d’affaires, étant donné que les berlines n’ont plus vraiment la cote auprès de la police. Cette dernière a choisi de se tourner vers d’autres solutions de transport plus fonctionnelles.

Même situation au Canada, depuis 2 ans, la meilleure vente sur les véhicules neufs se fait avec le pick-up Ford F-150. Et sans surprise, les catalogues de la marque ne présentent plus les modèles phares d’autrefois : Focus, Fiesta, Taurus, Fusion.  La construction a même été arrêtée pour les Ford Responder, Interceptor et pour la Lincoln MKZ.

Il en est de même pour Chrysler, la marque a stoppé la production du modèle compact Dodge Dart et celle de la berline intermédiaire Chrysler 22.

Quelques berlines encore visibles sur le marché canadien

Pour Chrysler, seuls les modèles fabriqués localement (dans l’usine de Bramalea à Ontario) sont encore disponibles chez les concessionnaires canadiens. Il s’agit de la sportive Dodge Challenger, principale rivale de la Ford Mustang et de la Chevrolet Camaro, et des berlines Dodge Charger et Chrysler 300.

Pour sa part, Ford a préféré miser sur le mini utilitaire Ecosport. Un certain nombre d’automobilistes canadiens ont été séduits par le design de ce modèle équipé de la plateforme et des motopropulseurs de la Fiesta. La Mustang reste par ailleurs, la seule berline commercialisée sur le marché.

Quid des anciens modèles ?

Les collectionneurs et les amateurs de voitures de série américaine rétro doivent y mettre le prix s’ils veulent faire l’acquisition de modèles anciens. En effet, ceux-ci vont désormais appartenir à la catégorie des « bijoux à 4 roues » très convoités par les connaisseurs.

Pour sa part, les automobilistes européens doivent recourir aux services d’un importateur spécialisé dans cette filière pour pouvoir dénicher les perles rares. Il ne faut pas dans ce cas oublier qu’un budget élevé s’impose, les prix de ces véhicules anciens ne sont pas à la portée de tout le monde.