Quels sont les différents sports automobiles ?

Tout le monde connaît les sports automobiles. Tous les sports automobiles ? En êtes-vous vraiment sûr ? Viennent immédiatement à l’esprit les courses de voitures monoplaces, type formule 1, ou les rallyes. Mais les sports automobiles regroupent tellement plus de disciplines ! Essayons d’en faire le tour ensemble.

Comment définir un sport automobile ?

Avant de lister les différentes disciplines, essayons tout d’abord de définir ce qu’est un sport automobile : un pilote est au volant d’une automobile, ou d’un camion, qu’il doit mener efficacement sur une route, un circuit ou une piste. Il peut être seul, pour établir un record par exemple, ou confronté à d’autres pilotes.

Il existe de nombreuses disciplines, regroupant des compétitions, dont certaines sont devenues très prestigieuses (voire mythiques) au fil du temps, comme par exemple les « 500 miles d’Indianapolis » aux Etats-Unis, le rallye de Monte-Carlo, le rallye Dakar… Retrouvez plus d’informations sur ce site consacré  à l’automobile et aux sports automobiles.

Ces disciplines sont généralement regroupées au sein de fédérations sportives nationales et internationales, qui gèrent les différentes épreuves.

Les différentes catégories de sport automobile

Toutes les automobiles ne se valant pas, des catégories ont été créées afin de les différentier : Course de côte, Endurance, Fol’Car, Grand Tourisme (ou GT), Tourisme, Prototypes, Rallye, Rallyecross, Trial 4×4 et Monoplace.

A cela, il faut ajouter les catégories qui ne correspondent pas aux voitures, mais qui font tout de même partie des sports automobiles, à savoir les courses de camions, le trial camion, letractorpulling et le karting.

Enfin, si les dragsters sont bien des automobiles, il s’agit tout de même d’une catégorie un peu à part, puisqu’il s’agit de courses en ligne droite de véhicules souvent équipés… de moteurs d’avion.

Le cas de la Formule 1

La formule 1 est sans aucun doute l’épreuve reine des sports automobile, la discipline la plus connue et certainement la mieux retransmise à la télévision.

La formule 1 est en fait une sous-catégorie de la discipline des monoplaces, qui comprend également les formules 2, 3, 4, E ou encore A1.

Les particularités de ces véhicules sont notamment que les roues sont situées à l’extérieur et qu’ils ne sont équipés ni de toit ni de pare-brise, contrairement à ceux des autres catégories.

Comme l’indique la catégorie « monoplace », seul le pilote est présent dans la voiture, il n’y a pas de copilote comme ça peut être le cas en rallye par exemple (même si le pilote peut communiquer en permanence avec son équipe restée en bord de piste).

Les courses de formule 1 se déroulent sur des circuits fermés asphaltés et sont organisées par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA). Les règles définissant les dimensions des voitures, les technologies autorisées, la cylindrée des moteurs et la sécurité (notamment concernant la protection du pilote) sont très strictes.

Tous les ans, deux championnats mondiaux sont organisés : celui des pilotes et celui des constructeurs. Les compétitions sont organisées dans le monde entier sous la forme de 20 Grands Prix sur les circuits les plus prestigieux. Chaque année, nous pouvons donc suivre les Grands Prix de Grande Bretagne, Monaco, Belgique, Italie, Espagne, Etats-Unis, Mexique, Autriche, Canada, Brésil, Japon, Australie, Hongrie, Malaisie, Bahreïn, Chine, Singapour, Abu Dhabi, Russie et enfin, Azerbaïdjan.

Les dix premières places de chaque course rapportent des points aux pilotes et aux constructeurs. A l’issue de la saison, le total des points permet de distinguer le champion du monde des pilotes et le champion du monde des constructeurs.