Le crédit auto : quels sont ses atouts et ses limites

auto

La voiture est un moyen de déplacement qui devient indispensable à une certaine étape de la vie. Pour acquérir une voiture neuve ou d’occasion sans toucher votre budget, le crédit auto est une excellente solution. Découvrez dans ce contenu ce qu’est le crédit auto, ses avantages et ses limites.

En quoi consiste le crédit auto ?

Dans la gamme des crédits bancaires, il faut différencier les prêts à la consommation des prêts immobiliers. Les premiers sont alloués pour financer l’acquisition des objets du quotidien. Quant au prêt immobilier, il permet d’acquérir ou de faire construire un bien immobilier. Un crédit à la consommation peut varier entre 200 € et 75 000 € sur une durée de remboursement s’étalant sur plus de 3 mois. Il se scinde en trois types de prêts :

  • Personnel : le montant n’est pas attribué à un type de bien de consommation ciblé, le souscripteur peut utiliser le montant pour différents achats quand il le souhaite.
  • Affecté : contrairement au prêt personnel, il est affecté à une dépense précise. L’emprunteur ne peut pas l’exploiter pour un autre achat.
  • Renouvelable : c’est une sorte de prêt personnel que l’emprunteur renouvelle une fois le remboursement terminé.

Un credit auto ici constitue un prêt à la consommation affecté à l’acquisition d’un véhicule. L’objet du crédit est bien précisé dans le contrat. Pour avoir ce crédit auto, l’emprunteur doit donc prouver son achat avec une facture ou tout autre document demandé par l’établissement de crédit. Comme la plupart des prêts, le remboursement comprend le montant octroyé et les intérêts calculés à partir d’un taux.

Quels sont les atouts et les limites du prêt auto ?

Le crédit auto, comme la plupart des prêts, présente des avantages et des inconvénients. Avec ce crédit, vous bénéficiez d’une aide financière permettant d’acquérir un véhicule en étalant le coût sur une durée assez longue allégeant ainsi le montant de l’investissement initial.

Il est plus accessible qu’un prêt personnel, vu que le banquier connaît réellement l’objet de la dépense. Le remboursement ne commence que quand la voiture est aux mains de l’acheteur. Par conséquent, si la vente n’a pas lieu, le prêt auto n’est pas déclenché et est rétracté.

Cependant, il possède quelques limites. Comme la plupart des prêts, les intérêts sont affectés. Cela conduit à un montant total plus élevé que si l’acquisition avait été faite sans prêt. Il ne permet pas à l’emprunteur de jouir comme il le souhaite de la somme prêtée.