Comment bien choisir le siège auto bébé ?

Le choix du siège auto pour bébé mérite un maximum d’attention : avant tout, il faut respecter toutes les normes de sécurité en vigueur. De plus, les parents se posent aussi des questions sur les classifications par âge, les différents systèmes de fixation ou encore les alternatives qui offrent les meilleurs résultats, tant en termes de fiabilité que de confort. Voici les principaux critères à prendre en compte.

Un siège auto adapté à la taille de l’enfant

Avant tout, il faut choisir son siège auto en fonction de l’âge et de la taille de son enfant. Par exemple, le Cybex Cloud Q+ correspond à la catégorie 0/0+. Il peut donc être utilisé dès la naissance, jusqu’à 13 kg environ. Quand l’enfant arrive à ce stade, on peut trouver des solutions groupe 1/2/3, évolutives, qui accompagnent la famille pendant quelques années, puisqu’elles sont valables de 9 à 36 kg.

La sécurité, une obligation

En France, la loi impose aux conducteurs de s’assurer que chaque passager est installé correctement, attaché et en sécurité. Sur le marché traditionnel, tous les sièges auto répondent aux exigences de base, mais certains constructeurs font plus d’efforts en recherche, en développement et en crash-test, afin de proposer le meilleur aux consommateurs. Ainsi, avant de donner toute sa confiance à un modèle, il ne faut pas hésiter à comparer tous les critères de sécurité.

Au minimum, il est indispensable de trouver l’homologation 44/03 ECE et de s’assurer qu’une sangle est bien présente au niveau de l’entre-jambes, tout en contrôlant la robustesse — et l’aspect pratique — du dispositif de retenue.

S’attarder sur le système de fixation

On a longtemps fixé les sièges auto avec la ceinture de sécurité. Mais de plus en plus de voitures sont livrées avec un système de points d’ancrage Isofix. Il s’agit d’une méthode très sûre, et surtout facile à mettre en place pour les parents. Aussi, si votre véhicule inclut cette fonctionnalité, privilégiez les sièges Isofix, pour gagner du temps à l’installation — sans jamais renoncer à la sécurité.

Il faut toujours vérifier que la référence est compatible avec le modèle d’automobile. Généralement, les marques proposent des alternatives universelles pour simplifier la sélection, ce qui n’empêche pas de demander de plus amples renseignements avant de faire l’achat.

Siège auto : on bannit le marché de l’occasion !

Face au coût du matériel de puériculture nécessaire pour accueillir un bébé, les parents sont naturellement tentés par le marché de l’occasion, qui permet de faire des économies. En revanche, pour cet achat, il est vivement recommandé de se concentrer uniquement sur les produits neufs.

Dans un vide-greniers ou sur une annonce diffusée sur la toile, impossible de savoir comment le siège a été utilisé auparavant. S’il a déjà subi un choc, il peut avoir perdu de sa solidité, ce qui limitera son effet protecteur en cas de nouvel incident. Finalement, sur un achat aussi important que celui du siège auto, ne faites aucune concession !