Vous avez perdu votre permis de conduire ?

Le permis de conduire est un document précieux qui mérite que l’on en prenne soin. Il est tout de même possible qu’on le perde, d’une manière ou d’une autre. On ne peut être totalement à l’abri de ce genre de situation. Même si l’on prend toutes les précautions possibles, on peut être confronté à ce problème. Si cela vous arrive, voici ce qu’il faudrait faire.

Faire une déclaration de perte

Lors de la première constatation de la perte du permis de conduire, il est tout à fait naturel que l’on se mette à sa recherche. Le meilleur conseil que l’on pourrait donner c’est de voir si on ne l’aurait pas laissé quelque part dans la maison. On aurait également pu l’égarer dans les endroits où on est passé. Dans tous les cas, le mieux serait de ne pas tirer de conclusion sans avoir fait des recherches. Une fois que l’on a épuisé toutes les possibilités, il sera temps d’accepter le fait que l’on a réellement perdu le précieux document. Le cas étudié ici est celui d’une véritable perte du permis de conduire et non des points du permis. Dans la seconde situation, faire un stage permis à points est la solution la plus pratique.

Il faut savoir que sans son permis de conduire, l’automobiliste ne pourra pas circuler sur les voies publiques avec un véhicule. Entamer les démarches nécessaires pour en avoir un est une étape essentielle. Cela devra se faire dans les plus brefs délais. Pour commencer, le conducteur devra faire une déclaration de perte de son permis. Deux cas peuvent se présenter selon la situation géographique où se trouve l’automobiliste lors de la perte en question. D’une part, s’il se trouve sur le sol français, il devra se rendre auprès d’un commissariat ou d’une brigade de gendarmerie pour remplir sa déclaration de perte de permis de conduire. Sur place, il recevra un récépissé de déclaration de perte.

Ce document lui servira pour circuler en toute liberté avec son véhicule pour les 2 mois qui viennent. Passé ce délai, le récépissé ne pourra être valide pour les contrôles du permis par les autorités. D’autre part, si le conducteur a perdu son permis à l’étranger, il aura à réaliser sa déclaration auprès de la police locale. Il se rendra ensuite au Consulat de France du pays où il se trouve pour obtenir une attestation de perte. Cette attestation ne peut servir d’autorisation pour conduire. Une fois de retour dans l’Hexagone, il ira dans le commissariat de son lieu de résidence et y avoir son récépissé de déclaration de perte, qui sera valable pour 2 mois.

Demander un duplicata de permis de conduire

Perdre son permis de conduire est un souci qui peut être résolu. Une fois que la déclaration de perte aura été réalisée, l’automobiliste est invité à faire une demande de duplicata de permis de conduire. La démarche aura tout intérêt à être effectuée dans les 2 mois qui suivent la déclaration de perte de la pièce. Le duplicata en question est délivré en Préfecture ou encore en Sous-Préfecture. Pour obtenir le document, le conducteur aura à remplir le formulaire cerfa n°14074*02 de demande de duplicata. Ce dernier sera accompagné d’une pièce d’identité, ainsi que de deux photos d’identité récentes, sans oublier, le récépissé de déclaration de perte du permis de conduire.